A lire·Bien-être·Chroniques

Le confinement ou la vie à l’intérieur

Pendant plusieurs semaines, vous avez été confinés chez vous. Certains avaient plus de chance que d’autres : appartement, maison, jardin, ville, campagne, seul, en famille…

Ce quotidien que vous avez vécu, les chats le vivent aussi. Vivre en intérieur pour un chat, c’est comme être confiné pour vous.

Et oui ! En manquant le plus souvent d’espace, privés de la possibilité de chasser voire contraints de cohabiter avec d’autres animaux, les chats confinés sont particulièrement prédisposés au développement de troubles anxieux.

Pour commencer !

Mieux vaut prévenir que guérir. La priorité sera l’adoption d’un chaton ou d’un chat habitué à la vie en intérieur. Il devra être stérilisé au plus tôt afin de prévenir le marquage urinaire et les vocalises excessives lors des chaleurs chez le femelle. Pour facilité la cohabitation, il faudra bien respecter les règles d’introduction d’un nouveau chat (me consulter si besoin).

L’importance de l’aménagement du territoire

Face au manque de stimulation et à la restriction d’espace, il est indispensable d’aménager convenablement le territoire d’un chat d’intérieur. Le chat aime la hauteur. Il doit donc disposer d’un environnement 3D avec des aires de repos, des postes d’observation et des cachettes. Les postes d’observation lui permettent de voir à l’extérieur. Un arbre à chat peut être un bon équipement s’il est haut, stable, bien positionné et disposant de griffoirs.

L’aire d’élimination sera éloignée de l’aire de repos (1 m) dans un endroit calme et hors du passage. La règle reste une litère par chat et une litière supplémentaire (exemple : 1 chat = 2 bacs – 3 chats = 4 bacs) .

L’aire de repas sera aussi éloignée de l’aire de repos et de l’aire d’élimination. Une alimentation riche en protéines de qualité et à volonté est préconisée. Un bol d’eau ou une fontaine à eau sera à disposition, éloignée de la gamelle de croquettes (60 cm).

Le jeu ou l’art de chasser

Le chat a besoin de jouer, inducteur de prédation.

Le propriétaire doit être disponible. Il joue un rôle fondamental dans la prévention du mal-être de la vie en intérieur. Le chat est un marathonien et non un sprinteur. Le jeu dure 5 à 15 min, pas plus. S’il y a une chose à retenir, c’est que le chat doit gagner. Je joue + je gagne = je rejoue. Un chat qui ne joue pas manque de stimulation et de gain. La main n’est pas un jeu. Utilisez des perches et renouvelez tous les mois les jouets. Inutile de racheter mais mettez en place une rotation (2 lots dans le placard et 1 lot à disposition du chat).

Si votre chat est agressif, malpropre, boulimique ou présente un trouble du comportement n’hésitez pas à me contacter

A lire·Bien-être·Chroniques

L’arbre à chat

Petit journal du 27 février 2020

L’arbre à chat est indispensable à un chat et a plusieurs fonctions. Il permet à votre chat de faire ses griffes grâce au sisal mais aussi de s’étirer. Il doit donc être stable, solide et mesurer au moins 80 cm..
Il peut aussi être une zone de jeux, de repos et lui offrir un poste d’observation. Moins votre chat a d’activités extérieures, plus son arbre proposera un environnement en 3D. Différents niveaux lui permettent de sauter, grimper, observer. Pensez à des espaces variés : : cachette, perchoir, corde, tunnel…

L’emplacement est stratégique : devant une fenêtre avec une large vue sur la pièce à vivre des humains. Positionnez votre tête sur chaque zone pour voir ce que voit votre chat .

Pour l’attirer, profitez des bienfaits de l’herbe à chat en spray.

Mon conseil : Pour les chats âgés ou ayant des douleurs, choisissez un griffoir horizontal.

Côté design, c’est l’humain qui choisi 

A lire·Bien-être·Chroniques

Le jeu

Un chat passe 4h par jour à chasser. S’il vit à l’intérieur, il lui faudra tout autant de temps d’activités. Un jouet présent en permanence est moins excitant et moins motivant. Pour garder la motivation, mettez en place une alternance. Tous les mois, rangez tous les jouets et sortez un nouveau lot de jouet.Le jeu avec vous devra durer 5 à 15 minutes. Le chat est un sprinter et non un coureur de fond. Il peut  avoir 12 séances de jeu chaque jour. Chasseur hors pair, le chat gagne contre ses proies. Il faut donc  le gagner : Je Joue + Je gagne = Je rejoueLe jeu « sans fin » type circuit plait au chaton mais peu aux adultes car le chat comprend vite que le balle ne sortira pas et qu’elle fait le même mouvement sans cesse. Il se lasse vite. Alors rangez le et sortez le de temps en temps. Et le laser ? Comme je l’ai dit, le chat doit gagner et jamais il ne pourra attraper le lumière rouge du laser. Le laser doit respecter une méthode de jeu mais faisons simple : pas de laser. Il y a plein d’autres jeux qui donnent satisfaction à votre félin. 

A lire·Bien-être·Chroniques

Les bons choix pour la litière

30 janvier 2020

Un bac à litière mal installé ou pas adapté peut être la raison de malpropreté chez le chat. Voici quelques conseils pour bien choisir votre bac et son emplacement.Le bac à litière doit être spacieux pour que le chat puisse se tourner.
Il doit avoir plusieurs accès et plusieurs sorties pour que le chat ne s’y sente pas enfermé et donc en insécurité.
Il doit contenir une bonne quantité de litière, douce et sans odeur, afin que le chat puisse gratter et recouvrir.
Il doit être situé dans un endroit calme mais pas isolé.
Il doit y avoir un nombre supérieur au nombre de chats (1 pour chaque chat + 1) à plusieurs endroits de la maison.
Avec ses règles simples, la majorité des cas de malpropreté est réglée.