A lire·Bien-être·Chroniques

Le confinement ou la vie à l’intérieur

Pendant plusieurs semaines, vous avez été confinés chez vous. Certains avaient plus de chance que d’autres : appartement, maison, jardin, ville, campagne, seul, en famille…

Ce quotidien que vous avez vécu, les chats le vivent aussi. Vivre en intérieur pour un chat, c’est comme être confiné pour vous.

Et oui ! En manquant le plus souvent d’espace, privés de la possibilité de chasser voire contraints de cohabiter avec d’autres animaux, les chats confinés sont particulièrement prédisposés au développement de troubles anxieux.

Pour commencer !

Mieux vaut prévenir que guérir. La priorité sera l’adoption d’un chaton ou d’un chat habitué à la vie en intérieur. Il devra être stérilisé au plus tôt afin de prévenir le marquage urinaire et les vocalises excessives lors des chaleurs chez le femelle. Pour facilité la cohabitation, il faudra bien respecter les règles d’introduction d’un nouveau chat (me consulter si besoin).

L’importance de l’aménagement du territoire

Face au manque de stimulation et à la restriction d’espace, il est indispensable d’aménager convenablement le territoire d’un chat d’intérieur. Le chat aime la hauteur. Il doit donc disposer d’un environnement 3D avec des aires de repos, des postes d’observation et des cachettes. Les postes d’observation lui permettent de voir à l’extérieur. Un arbre à chat peut être un bon équipement s’il est haut, stable, bien positionné et disposant de griffoirs.

L’aire d’élimination sera éloignée de l’aire de repos (1 m) dans un endroit calme et hors du passage. La règle reste une litère par chat et une litière supplémentaire (exemple : 1 chat = 2 bacs – 3 chats = 4 bacs) .

L’aire de repas sera aussi éloignée de l’aire de repos et de l’aire d’élimination. Une alimentation riche en protéines de qualité et à volonté est préconisée. Un bol d’eau ou une fontaine à eau sera à disposition, éloignée de la gamelle de croquettes (60 cm).

Le jeu ou l’art de chasser

Le chat a besoin de jouer, inducteur de prédation.

Le propriétaire doit être disponible. Il joue un rôle fondamental dans la prévention du mal-être de la vie en intérieur. Le chat est un marathonien et non un sprinteur. Le jeu dure 5 à 15 min, pas plus. S’il y a une chose à retenir, c’est que le chat doit gagner. Je joue + je gagne = je rejoue. Un chat qui ne joue pas manque de stimulation et de gain. La main n’est pas un jeu. Utilisez des perches et renouvelez tous les mois les jouets. Inutile de racheter mais mettez en place une rotation (2 lots dans le placard et 1 lot à disposition du chat).

Si votre chat est agressif, malpropre, boulimique ou présente un trouble du comportement n’hésitez pas à me contacter

A lire·Chroniques·Perceptions et émotions

Jalousie

Pendant longtemps, votre chat et vous, c’étaient une grande histoire d’amour à 2 mais mais Charles est arrivé dans votre vie et donc dans la sienne.

J’entend souvent dire : « 𝘔𝘰𝘯 𝘤𝘩𝘢𝘵 𝘦𝘴𝘵 𝘫𝘢𝘭𝘰𝘶𝘹 𝘥𝘦 𝘮𝘰𝘯 𝘤𝘰𝘮𝘱𝘢𝘨𝘯𝘰𝘯, 𝘪𝘭 𝘶𝘳𝘪𝘯𝘦 𝘴𝘶𝘳 𝘴𝘦𝘴 𝘷𝘦̂𝘵𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵𝘴. »

𝙎’𝙖𝙜𝙞𝙩-𝙞𝙡 𝙙’𝙖𝙣𝙩𝙝𝙧𝙤𝙥𝙤𝙢𝙤𝙧𝙥𝙝𝙞𝙨𝙢𝙚 𝙤𝙪 𝙪𝙣 𝙘𝙝𝙖𝙩 𝙥𝙚𝙪𝙩-𝙞𝙡 𝙫𝙧𝙖𝙞𝙢𝙚𝙣𝙩 𝙚̂𝙩𝙧𝙚 𝙟𝙖𝙡𝙤𝙪𝙭 𝙚𝙣𝙫𝙚𝙧𝙨 𝙡𝙚𝙨 𝙖𝙪𝙩𝙧𝙚𝙨 𝙥𝙚𝙧𝙨𝙤𝙣𝙣𝙚𝙨 𝙚𝙩 𝙖𝙣𝙞𝙢𝙖𝙪𝙭 𝙙𝙪 𝙛𝙤𝙮𝙚𝙧 ?

Pour les humains, la jalousie a une notion d’envie. Même si les animaux sont bien évidemment doués d’émotions comme l’attachement, la joie, la peur… il n’est pas prouvé qu’ils ressentent de la jalousie.

Nous allons plutôt parler de perturbations de l’environnement, de motivations et de sécurisation des ressources.

𝘼𝙡𝙤𝙧𝙨 𝙥𝙤𝙪𝙧𝙦𝙪𝙤𝙞 𝙞𝙡 𝙮 𝙖 𝙪𝙣 𝙘𝙝𝙖𝙣𝙜𝙚𝙢𝙚𝙣𝙩 𝙙𝙚 𝙘𝙤𝙢𝙥𝙤𝙧𝙩𝙚𝙢𝙚𝙣𝙩 ?

Le chat qui marque à l’urine les pantalons de Ken peut être fâché d’une rupture dans ses habitudes et rituels apaisants ; Les nouvelles odeurs peuvent aussi le déranger.
Le chat qui se couche dans le lit du bébé recherche un endroit de confort pour son repos.
Le chat qui déloge son congénère sur vos genoux est plus envieux que jaloux.
Le chat qui empêche son congénère de manger ou accéder à la litière ne vit pas en toute quiétude par peur de manquer de ressources.

A lire·Chroniques

L’herbe à chat ou herbe-aux-chats

 Le chat a besoin d’ingérer certaines herbes qui favorisent une bonne digestion ainsi que l’élimination naturelle des boules de poils : c’est typiquement le rôle de l’herbe à chat. L’herbe à chat, est l’équivalent de l’herbe verte de notre jardin, souvent vendue sous forme de graines, à faire germer ou déjà germée chez les fleuristes ou dans les animaleries. Ce sont souvent des pousses d’orge, de blé ou de seigle. Elles sont dépuratives et permettent un confort digestif.

L’herbe-aux-chats ne correspond pas à une plante précise, mais à plusieurs qui ont toutes un effet euphorisant sur les chats et sont non comestibles. Rien que les renifler, leur comportement change, les rendant presque drogués ! La plus connue et célèbre est la cataire, ressemblant beaucoup à l’odeur de la menthe.  La cataire se trouve fraîche, en spray et séchées. La valériane est aussi euphorisante ainsi que les bâtonnets de Matatabi. L’herbe-aux-chats apportent euphorie à 70% des chats de plus de 7 mois. Plus jeunes, ils semblent insensibles.

A lire·Adopter un chat·Chroniques

L’identification

L’identification en quelques questions !

Pourquoi identifier son animal ? C’est tout d’abord une obligation. Depuis Janvier 2012 (1999 pour les chiens), l’identification des chats est obligatoire préalablement à leur cession, à titre gratuit ou onéreux. C’est aussi rendre officiel  le lien entre le chat et son propriétaire. C’est son identité et vous êtes officiellement le propriétaire.

En cas de perte, comment ça se passe ? De votre côté, vous allez le signaler à l’ICAD mais aussi aux services de fourrière et vétérinaires. Si votre chat est capturé par la fourrière ou amené chez un vétérinaire, vous serez contacté dans les moindres délais. Assurez vous que vos coordonnées soient toujours à jour. 

Comment faire identifier son chat ?  Il existe 2 moyens : le tatouage à l’oreille et la puce électronique. Le tatouage est repérable. Il nécessite une anesthésie. Il est composé de chiffres et de lettres ; c’est un code unique mais falsifiable et qui s’efface avec le temps. La puce électronique est le seul dispositif qui permet d’amener son chat à l’étranger. Elle n’est pas falsifiable et se pose sans anesthésie. Elle ne peut être lu qu’avec un lecteur de puce. Certains optent pour la double identification (tatouage et puce). D’autres identifient par puce mais font tatouer un P dans l’oreille pour préciser que le chat est pucé. 

Peut-on localiser un chat grâce à sa puce ? Quoique qu’on en dise, la puce n’est pas géolocalisable . Il faudrait qu’elle soit équipée d’une batterie. 

Un chiffre ? Seulement 7% des chats qui entrent en fourrière sont identifiés.

A lire·Adopter un chat·Chroniques

Adopter un chat ou un chaton ?

Petit journal du 5 mars 2020

Vous avez pris la décision d’adopter mais comment choisir entre un chat ou un chaton ?

Un chaton, c’est craquant mais cela présente quelques inconvénients. Il est difficile de présumer de son caractère futur. Un chaton est actif ; Il grimpe aux rideaux, aux jambes. Ils ont besoin de plus de surveillance. Vous ne savez pas comment il va évoluer. Les maladies félines telles que le typhus et le coryza touchent particulièrement les chatons. Il doit être sevré. Non seulement le sevrage alimentaire mais aussi du sevrage comportemental. Même si le chaton mange des croquettes à 6 semaines, qu’il va la litière et que sa maman le délaisse, il doit impérativement rester avec sa mère et/ou sa fratrie pour apprendre les autocontrôles jusqu’à 2,5 mois minimum. Un chaton sevré est éduqué. Il est naturellement propre. Son éducation : chatière, autorisation et interdiction se fait à tout âge. Et… un chaton devient vite un chat adulte.  

Choisir un adulte ? Son physique (taille, robe, forme, longueur du poils, couleur des yeux) est défini, son caractère et son tempérament (actif, nerveux, docile, sociable, bavard, tranquille) aussi. Si son passé est connu, c’est encore mieux. Un chat qui a vécu en extérieur aura des difficultés à s’adopter en appartement. Selon l’âge et l’enrichissement de son environnement, il pourra s’adapter.. Il reste une question à vous poser : est-ce que ce chat s’adaptera à la vie que je souhaite lui offrir ?  

Que votre choix s’oriente vers un chat ou un chaton, orientez vous vers les professionnels (associations et éleveurs sérieux). 

Petit rappel de la loi : Un chaton ne peut pas être cédé à moins de 8 semaines. L’animal doit être identifié par puce électrique ou tatouage (à la chargeur du donneur) avant d’être céder puis changer de propriété après son adoption. Il doit être gratuit (sauf si le vendeur est professionnel).

A lire·Bien-être·Chroniques

L’arbre à chat

Petit journal du 27 février 2020

L’arbre à chat est indispensable à un chat et a plusieurs fonctions. Il permet à votre chat de faire ses griffes grâce au sisal mais aussi de s’étirer. Il doit donc être stable, solide et mesurer au moins 80 cm..
Il peut aussi être une zone de jeux, de repos et lui offrir un poste d’observation. Moins votre chat a d’activités extérieures, plus son arbre proposera un environnement en 3D. Différents niveaux lui permettent de sauter, grimper, observer. Pensez à des espaces variés : : cachette, perchoir, corde, tunnel…

L’emplacement est stratégique : devant une fenêtre avec une large vue sur la pièce à vivre des humains. Positionnez votre tête sur chaque zone pour voir ce que voit votre chat .

Pour l’attirer, profitez des bienfaits de l’herbe à chat en spray.

Mon conseil : Pour les chats âgés ou ayant des douleurs, choisissez un griffoir horizontal.

Côté design, c’est l’humain qui choisi 

A lire·Chroniques·Perceptions et émotions

La vue du chat

Petit journal du 20 février 2020

Un chaton né les yeux fermés et les ouvre à 10 jours mais la vision s’améliore jusqu’à 4 mois.  Il a d’abord les yeux gris/bleu jusqu’à l’âge de 3 à 4 mois. C’est seulement à cet âge que les pigments donnent à l’iris sa couleur définitive.

Le chat perçoit très bien les objets en mouvement.  Il peut  facilement suivre une proie, même si elle se déplace très vite. À l’inverse, le chat a beaucoup plus de mal à repérer les proies immobiles, en particulier lorsqu’elles sont loin. Les chats ont un champ de vision plus large que le nôtre : 260° . Il voit flou au-delà de 80 cm et au dessous 10 cm. Il ne voit pas le niveau de l’eau dans sa gamelle (voilà pourquoi il met son nez, sa patte et fait bouger la gamelle).

Il possède une vision nocturne. Sa rétine est capable d’amplifier les rares sources lumineuses. On dit qu’ils sont nyctalopes. Ils possèdent un nombre très élevé de bâtonnets (cellules sensibles à la lumière) : environ 150 millions contre 120 millions pour l’homme.   Il ne voit donc pas dans le noir complet.

Si leur fond d’œil contient beaucoup de bâtonnets qui leur permettent la vision nocturne, les chats ont à l’inverse peu de cônes (cellules photoréceptrices qui permettent de voir les couleurs). Il ne distingue que le bleu, le jaune et très peu de rouge.

A lire·Bien-être·Chroniques

Le jeu

Un chat passe 4h par jour à chasser. S’il vit à l’intérieur, il lui faudra tout autant de temps d’activités. Un jouet présent en permanence est moins excitant et moins motivant. Pour garder la motivation, mettez en place une alternance. Tous les mois, rangez tous les jouets et sortez un nouveau lot de jouet.Le jeu avec vous devra durer 5 à 15 minutes. Le chat est un sprinter et non un coureur de fond. Il peut  avoir 12 séances de jeu chaque jour. Chasseur hors pair, le chat gagne contre ses proies. Il faut donc  le gagner : Je Joue + Je gagne = Je rejoueLe jeu « sans fin » type circuit plait au chaton mais peu aux adultes car le chat comprend vite que le balle ne sortira pas et qu’elle fait le même mouvement sans cesse. Il se lasse vite. Alors rangez le et sortez le de temps en temps. Et le laser ? Comme je l’ai dit, le chat doit gagner et jamais il ne pourra attraper le lumière rouge du laser. Le laser doit respecter une méthode de jeu mais faisons simple : pas de laser. Il y a plein d’autres jeux qui donnent satisfaction à votre félin. 

A lire·Bien-être·Chroniques

Les bons choix pour la litière

30 janvier 2020

Un bac à litière mal installé ou pas adapté peut être la raison de malpropreté chez le chat. Voici quelques conseils pour bien choisir votre bac et son emplacement.Le bac à litière doit être spacieux pour que le chat puisse se tourner.
Il doit avoir plusieurs accès et plusieurs sorties pour que le chat ne s’y sente pas enfermé et donc en insécurité.
Il doit contenir une bonne quantité de litière, douce et sans odeur, afin que le chat puisse gratter et recouvrir.
Il doit être situé dans un endroit calme mais pas isolé.
Il doit y avoir un nombre supérieur au nombre de chats (1 pour chaque chat + 1) à plusieurs endroits de la maison.
Avec ses règles simples, la majorité des cas de malpropreté est réglée.

A lire·Bien-être·Chroniques

Votre chat et l’eau

Petit journal du 6 février 2020

Si votre chat ne boit pas dans sa gamelle, c’est qu’elle ne lui convient pas : Matière, emplacement, renouvellement de l’eau…

La gamelle doit être positionnée à l’écart de la litière mais aussi de l’alimentation. Dans une zone sécurisée où il ne risque pas d’être dérangé.

Le chat aime peu l’inox où il voit son reflet. Il n’apprécie pas non plus que les vibrisses (moustaches) touchent les bords. Préférez donc une gamelle en plastique ou mieux en céramique suffisamment grande et peu profonde.

L’eau doit être renouvelée tous les jours et la gamelle lavée toutes les semaines. 

Les fontaines à eau, idéalement peu bruyante, sont souvent appréciées des chats pour son eau fraîche et riche en oxygène. 

Un chat doit boire 60 à 80 ml par kg si son alimentation est sèche (croquettes)  Avec une alimentation humide contenant 80% d’eau, le chat consommera peu d’eau. C’est un réflexe de bien-être pour lui et même un geste de prévention contre de nombreuses maladies : problèmes urinaires et cystites. L’eau est bien-sur la seule boisson indispensable à son chat (hors lait maternel pour les chatons).